peuples autochtones

Peuples autochtones de Colombie

Libre opinion - Pour les peuples autochtones de Colombie

Rémy M. Beauregard - Président de Droits et Démocratie  1 décembre 2009  

En décembre 2008, Aida Quilcue, qui était à la tête du Conseil régional indigène du Cauca, a fait un long voyage qui l'a menée de la terre de ses ancêtres, dans la région de Cauca en Colombie, jusqu'à Genève, où son pays devait présenter son bilan sur le plan des droits de la personne devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Aida tenait à témoigner des violations des droits de la personne commises à l'endroit des 102 peuples autochtones de la Colombie, des violations qui mettent en péril la survie même de ces peuples fragilisés.

À peine descendue de l'avion, au retour de cette visite à Genève, le 16 décembre 2008, Aida a eu le choc de sa vie: son mari Edwin Legarda venait d'être atteint mortellement par deux des 17 balles tirées en direction du véhicule à bord duquel il comptait ramener sa femme à la maison. Dans les heures qui ont suivi, le ministère de la Défense de Colombie publiait un communiqué reconnaissant la responsabilité de l'armée colombienne, sans toutefois en préciser les circonstances.

C'est en janvier prochain que le cas de l'assassinat d'Edwin Legarda sera examiné en justice. Quoi qu'il en soit, la communauté internationale accorde déjà un intérêt considérable à cet événement qui coïncidait avec le passage d'Aida à Genève. Le «cas Legarda» pourrait devenir une exception à la longue liste des actes de violations de droits de la personne en Colombie qui demeurent encore aujourd'hui impunies. Pour les mouvements autochtones, l'issue de ce procès sera déterminante.

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×