coup d'État

Experts de l'ONU dénoncent recrutement de paramilitaires colombiens au Honduras

Vendredi 9 octobre. Le Groupe de travail des Nations Unies sur le recours aux mercenaires exprime sa préoccupation concernant les informations sur le recrutement au Honduras d’ancien paramilitaires colombiens afin de protéger les biens et les individus de violences entre les partisans du gouvernement de facto et ceux du président déposé Manuel Zelaya.

Selon les informations dont disposent le groupe, près de 40 anciens membres des Autodefensas unidas de Colombia (AUC) auraient été recrutés par des propriétaires terriens honduriens pour protéger leurs biens de possibles violences à la suite du coup d’Etat du 28 juin 2009. D’autres sources mentionnent la formation d’un groupe de 120 mercenaires en provenance de différents pays pour soutenir le coup d’Etat au Honduras.

Il y a aussi des allégations de recours à des instruments acoustiques de longue portée par la police et les mercenaires contre le président Zelaya et ses partisans qui se sont réfugiés dans l’ambassade du Brésil.

Le Groupe de travail rappelle que le Honduras est partie à la Convention internationale contre le recrutement, l’usage, le financement et la formation des mercenaires qui interdisent ces activités.

voir : Centre d'Actualités de l'ONU

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×