Carlos lozano guillén

Victoire pour Carlos Lozano

Victoire pour Carlos Lozano

Le ministère public colombien a abandonné, vendredi, les poursuites à l’encontre de Carlos Lozano, le directeur de l’hebdomadaire communiste Voz, et d’Alvaro Leyva, du Parti conservateur, pour liens présumés avec des groupes insurgés, à savoir la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie, FARC. « Tant Leyva que Lozano figuraient dans les archives du feu chef guérillero (Raul Reyes, nº 2 des FARC, tué le 1er mars 2008, et dont les ordinateurs ont été saisis par l’armée – NDLR) en la qualité de promoteurs de processus de réconciliation et (…) d’actions humanitaires avalisées par le gouvernement », écrit le ministère public. Une claque pour le président de droite Uribe, toujours prompt à faire taire l’opposition.

28/07/2009. L'Humanité

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site