Deux nouveaux meurtres de syndicalistes

Communiqué Confédération Syndicale Internationale

19 juin 2006

La CSI dénonce et condamne avec véhémence les meurtres de deux syndicalistes dans la région troublée d’Arauca. Pablo Rodríguez Garavito et Jorge Humberto Echaverri Garro, tous deux enseignants et membres de l’Association des enseignants de l’Arauca (ASEDAR), ont été brutalement assassinés.

La CSI se rallie à son organisation régionale CSA, à ses affiliées colombiennes et à l’Association des enseignants d’Arauca pour condamner ces deux nouveaux meurtres qui plongent dans le deuil la classe ouvrière et le mouvement syndical national, régional et international.

Ces assassinats sont survenus alors que la Conférence internationale du travail, qui se tient annuellement à Genève depuis près d’un siècle, célébrait sa 98e session. Le gouvernement colombien a, une fois de plus, été entendu par la Commission des normes de la Conférence au sujet de l’absence de garanties relatives à l’exercice de la liberté syndicale, la montée de la violence contre le syndicalisme, le manque de progrès dans la lutte contre l’impunité et la stigmatisation des organisations syndicales.

Dans une lettre adressée au gouvernement colombien , la CSI a demandé au président Alvaro Uribe d’adopter d’urgence les dispositions qui s’imposent pour garantir le libre exercice de la liberté syndicale, conformément aux conventions 87 et 98 de l’OIT ratifiées par la Colombie. La CSI demande également l’ouverture immédiate d’une enquête approfondie pour identifier les auteurs et commanditaires de ces crimes.

« Il faut à tout prix rompre la chaîne de l’impunité qui prévaut en Colombie » a souligné Guy Ryder, secrétaire général de la CSI.

Source : Site de la CSI

assassinats Syndicalistes Menaces Harcelement

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site