Blog

Visiter le site Colombia Herida

De très bons reportages (en français) sur le site : http://locombiaphoto.blogspot.com/

Le scandale du DAS, plus grave que ce qu'on imaginait

  16/07/2011 - El Espectador

L'eurodéputée Isabelle Durant a synthétisé pour El Espectador pourquoi l'Europe s'intéresse à l'enquête sur le scandale des "chuzadas".

Pendant quatre jours, après avoir rencontré des hauts fonctionnaires de l'État colombien, l'eurodéputée et actuelle vice-présidente du Parlement Européen, Isabelle Durant, s'est informée de première main sur la manière dont la Colombie vit avec sa polarisation permanente. « Le fait que la Colombie subisse un conflit armé qui dure depuis presque 50 années, c'est déjà une affaire complexe », commente-t-elle, en expliquant que sa visite a eu un objectif précis : Evaluer l'état de l'enquête pénale pénale sur les écoutes et filatures illégales du DAS.

Si elle a pris cette décision, ce n'est pas seulement par simple préoccupation en matière de droits humains, ce qui est sa spécialité, mais aussi parce que dans ce dossier explosif il y a des activités illégales commises par le DAS en Espagne et en Belgique, où il y a aussi de plus un harcèlement contre des défenseurs des garanties fondamentales et même contre des citoyens européens. De fait, Durant a reçu du vice-procureur Juan Carlos Forero la promesse de recevoir une information sur l'avancement des demandes qui ont été faites sur ce sujet dans les deux pays du Vieux Continent.

 

Lire la suite

Paramilitaires colombiens, architectes de la peur

Depuis sa création jusqu'à son démantèlement, le paramilitarisme a été la structure armée la plus sanglante de tous les acteurs armés du conflit colombien. Créé pour lutter contre les guérillas, ce phénomène isolé d'autodéfense, invention de l'Etat, est devenu une organisation hiérarchisée illégale avec une idéologie politique globale. Pendant plus de 50 ans, des années 1960 jusqu'à aujourd'hui, des milliers de colombiens ont été victimes de sa tyrannie.

Paramilitaires, symboles sanglants, seigneurs de guerre, architectes de la peur...

Promenade sonore et musicale avec Selena, paramilitaire démobilisée, avec Ricardo et la communauté de Las Palmas, village vidé par les paramilitaires il y a 10 ans...

Encore un bon reportage sur le blog de Thimothée, qui a vécu quelques temps à Bogotá. Ecoutez le reportage (en espagnol) et lire sa traduction sur son blog : http://courriersderrance.blogspot.com/2011/06/paramilitaires-colombiens-les.html

Altos de la Florida, terre d'accueil, terre d'exclusion

En 2011, la population informelle de Bogotá, capitale colombienne, est estimée à plus de deux millions de personnes. Deux millions de personnes exclues, repoussées aux limites de la ville, établies dans des conditions précaires, certaines sans accès aux services urbains les plus élémentaires. Le tiers de ces personnes a été déplacé par le conflit armé, conflit qui dévaste la Colombie depuis plus de quarante ans.

De nombreux quartiers de la capitale, terres d'accueil des populations défavorisées, sont devenus des terres d'exclusion. Des quartiers suspendus aux contreforts instables les plus lointains de la mégapole. Des quartiers, que les autorités n’ont jamais su contrôler, aux mains de groupes armés illégaux, qui instaurent un climat de terreur sur l’appareil social, économique et judiciaire. Des quartiers où luttent des femmes, des hommes, des communautés, pour que soient respecter leurs droits de citoyens, leur droit à la ville, leur droit à une existence digne et durable.
Altos de la Florida est l’un de ces quartiers.
Incursion sonore dans le quotidien des habitants de cette communauté.
Un bon reportage sur le blog de Thimothée, un français qui a vécu quelques temps à Bogotá. Ecoutez le reportage (en espagnol) et lire sa traduction sur son blog : http://courriersderrance.blogspot.com/2011/03/altos-de-la-floridan-un-quartier.html

Le meilleur coin des amériques

Nous vous recommandons de regarder le documentaire "Le Meilleur Coin des Amériques" réalisé en 2008 par Daniel Vin et qui a été lancé hier sur youtube. C'est un regard équilibré sur l'histoire des vingt dernières années dans le Chocó : L'opération Génésis, la déforestation, l'implantation de la palme africaine et l'organisation des communautés de paix.

Lire la suite

Mines d'or en Colombie

En Colombie, 43.000 kilomètres carrés sont déjà dédiés à l'exploitation des mines. Pour le président Juan Manuel Santos, l’industrie minière à ciel ouvert est un des moteurs de l’économie mais les cicatrices sont incalculables pour le territoire, les communautés ethniques et l’environnement.

Résumé du rapport « Extrais le métal et pars en courant ».

 Dimanche 10 juillet 2011.

Guadalupe Rodríguez / Salva la selva

         ‪El video que no se muestra en la tv colombiana -- MinLes yeux des compagnies minières se sont posés en Amérique Latine et une authentique fièvre de l’or s’est déclenchée en Colombie. Mais la résistance populaire en défense de la vie, de l’eau, de l’environnement et de la culture s’intensifie de jour en jour. 

 

Le président colombien Juan Manuel Santos insiste sur la consolidation de l’implantation à grande échelle des mines à ciel ouvert pour le développement du pays. L’exploitation des ressources naturelles non renouvelables constitue une des soi-disant « locomotrice de l’économie ». De fait, le ministre colombien des Mines considère que l’industrie minière est envisageable dans l’ensemble du pays et 43.000 kilomètres carrés ont d’ores et déjà été accordés, avec 10.000 concessions dont 4.000 sont déjà en exploitation.

Lire la suite

Entretien avec la vice-présidente du Parlement Européen

14 juillet 2011. CONTRAVIA. Entretien avec Isabelle Durant, vice-présidente du Parlement Européen

"L'ex-président Uribe est le responsable politique des délits commis par le DAS.

Contre l’extradition du journaliste colombien Joaquin Perez Becerra par le Venezuela

Monsieur Nicolás Maduro Moros

Ministre des Affaires Etrangères de la República Bolivariana de Venezuela

Paris, le 5 mai 2011

 

Votre pays, le Vénézuela vient d’extrader vers la Colombie, le journaliste colombien Joaquín Perez Becerra, ancienne victime de la répression dans son pays et réfugié en Suède.

France-Amérique Latine, la plus ancienne organisation de solidarité avec les peuples de l’Amérique Latine en France, est très étonnée et profondément choquée que cette extradition se soit produite , sur le fondement d’une demande juridiquement contestable compte tenu du caractère politique de la solicitation formulée par la Colombie qui, sous prétexte de la lutte antiterroriste, persécute des opposants politiques, comme la sénatrice Piedad Cordoba, récemment déchue de son mandat électoral.

Au caractère politique et répressif de la demande colombienne s’ajoute l’illégalité de la procédure sommaire de l’extradition diligentée dans votre pays et sans respect des droits de la défense, ainsi que l’a dénoncé le Consulat de Suède à Caracas,.

La ferme protestation que nous vous adressons aujourd’hui ne remet pas en cause notre active solidarité avec le processus Bolivarien que votre peuple et gouvernement développent aujourd’hui. C’est pourquoi nous sommes attristés d’être obligés de nous diriger vers vous à l’occasion de telles circonstances, afin de manifester notre indignation devant cette extradition ainsi que notre solidarité avec le journaliste Joaquín Perez Becerra.

Veuillez recevoir, Monsieur le Ministre, l’expression de nos salutations respectueuses

Bureau National de l’Association France-Amérique Latine

La vice-présidente du Parlement Européen et l'enquête sur les « écoutes » du DAS

   

    11 juillet 2011

    http://noticias.terra.com.co/

    Traduction CPCP

Selon des sources colombiennes non-gouvernementales, la belge Isabelle Dunant, vice-présidente du Parlement Européen (PE), est arrivée à Bogotá pour savoir où en sont les enquêtes sur le scandale des « écoutes » du DAS (Département Administratif de Sécurité).

La députée européenne restera en Colombie jusqu'au 15 juillet prochain selon le Collectif d'Avocat « José Alvear Restrepo » (CAJAR), une des organisations non-gouvernementales qui ont dénoncé les actions illégales du DAS.

Cet organisme est touché par un scandale concernant un système d'écoutes téléphoniques et de filatures de magistrats, d'hommes et de femmes politiques d'opposition, de journalistes et de défenseurs des droits de l'homme pendant les deux gouvernement de l'ex-président Alvaro Uribe.

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site